Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Defthunder
Publié dans : #High Tech

 

pple a annoncé que ResearchKit permet de nouvelles études sur l’autisme, l’épilepsie et le mélanome. ResearchKit transforme l’iPhone en un outil de recherche médicale performant en aidant les médecins, les scientifiques et les chercheurs à recueillir des données de manière plus fréquente et précise à partir d’apps installées sur l’iPhone des participants. Avec ResearchKit, les participants bénéficient d’une procédure de consentement interactive, peuvent facilement réaliser des activités ou répondre à des questionnaires, et choisissent la manière dont leurs données sont partagées avec les chercheurs, simplifiant plus que jamais la recherche médicale. Chercheurs et développeurs ont déjà contribué à ResearchKit, avec plus de 50 chercheurs ayant complété le canevas open source.


« C’est un honneur pour nous de travailler avec des institutions médicales de réputation internationale et de pouvoir leur fournir des outils qui ont le potentiel d’aider un jour nos clients à jouir d’une meilleure santé », a déclaré Jeff Williams, senior vice president of Operations d’Apple. « En à peine six mois, des apps ResearchKit conçues pour l’étude de l’asthme, du diabète ou encore de la maladie de Parkinson fournissent déjà de précieuses informations aux scientifiques du monde entier, et plus de 100 000 participants ont choisi d'apporter leurs données afin de faire avancer la recherche et la science. »

Avec l’autorisation de l’utilisateur, les chercheurs qui conçoivent des études avec ResearchKit peuvent également accéder aux données de l’app Santé, comme le poids, la pression artérielle et le taux de glycémie, et à d’autres données mesurées par des apps et appareils tiers, afin de capturer des données en temps réel directement depuis l’iPhone. L’accès à l’accéléromètre, au micro, au gyroscope et aux capteurs GPS de l’iPhone permet de fournir des informations complémentaires sur la démarche, les déficiences motrices, la forme, la parole ou la mémoire des participants, afin que les chercheurs médicaux bénéficient de données plus objectives.

Nouvelles études ResearchKit
Autisme : Duke University et Duke Medicine lancent « Autism & Beyond » pour les parents préoccupés par l’autisme et d’autres problèmes développementaux. L’équipe de recherche de Duke veut savoir si la caméra frontale d’un iPhone peut servir à détecter les signes avant-coureurs de problèmes de développement dès le plus jeune âge. L’app utilise des algorithmes novateurs de détection des émotions pour mesurer la réaction d’un enfant à des vidéos affichées sur l’iPhone. Duke s’est associé à l’Université de Pékin en Chine et à d’autres partenaires dans le monde entier pour mener cette étude. 


« Autism & Beyond associe des questionnaires de dépistage éprouvés à une nouvelle technologie vidéo qui permet d’analyser les émotions d’un enfant, afin que nous puissions un jour automatiser le dépistage de conditions comme l’autisme et l’anxiété », a déclaré Ricky Bloomfield, Director of Mobile Technology Strategy and Assistant Professor in Internal Medicine & Pediatrics à Duke University. « ResearchKit nous permet d’intégrer une étude médicale complète au sein d’une seule app, et de toucher tellement plus de monde qu’auparavant. »


Épilepsie : L’app EpiWatch développée par Johns Hopkins est la première étude en son genre menée sur l’Apple Watch avec ResearchKit. L’étude permettra de tester si les capteurs intégrés à l’Apple Watch peuvent servir à détecter le déclenchement et la durée des crises. Durant la première phase de l’étude, les chercheurs utiliseront une complication personnalisée sur l’Apple Watch qui permettra aux patients de déclencher en un toucher l’app personnalisée qui exploitera les données de l’accéléromètre et du cardiofréquencemètre pour capturer la signature numérique de leur crise, et d’alerter un proche. L’app conservera un journal de toutes les crises et de la réactivité du participant durant l’événement. L’app les aidera également à gérer leur condition en suivant les prises de médicaments et en dépistant les effets secondaires, tout en leur permettant de comparer leur état à celui d’autres participants.

« L’épilepsie touche plus de 2 millions de personnes aux États-Unis. Cette nouvelle app, conçue avec ResearchKit, fournit aux patients des activités interactives qui les aident à gérer leur état actuel. Elle ouvre la voie au développement d’une app permettant de détecter différents types de crises et d’avertir les familles et soignants », explique Gregory Krauss, professeur en neurologie à la Johns Hopkins University School of Medicine. « Aujourd’hui, nous avons la possibilité de recourir à la technologie pour superviser les crises dans tout le pays et de recueillir des données d’une façon inédite. »


Mélanome : L’Oregon Health &Science University étudie si les photos numériques prises avec un iPhone permettent d’en savoir plus sur le développement des grains de beauté et les risques de mélanome, et si elles peuvent aider les gens à gérer leur santé cutanée en photographiant et en mesurant la taille de leurs grains de beauté sur la durée. Les participants à l’étude pourront documenter l’évolution des grains de beauté et les transmettre directement aux professionnels de santé. Les chercheurs pourront prendre des photos de dizaines de milliers d’utilisateurs d’iPhone à travers le monde pour créer des algorithmes de détection qui serviront dans de futures études éventuellement capables de dépister des mélanomes.

 
« Le dépistage précoce est essentiel pour le mélanome. Si nous pouvons identifier des mélanomes plus tôt en créant un moyen simple pour les patients de transmettre des photos de leurs grains de beauté, nous pourrons en savoir plus sur la progression de la maladie », précise Sancy Leachman, directeur du département Dermatologie et du programme de recherche sur le mélanome au Knight Cancer Institute. « Augmenter le panel de participants à l’étude est une étape critique dans l’acquisition des informations nécessaires. C’est plus facile que jamais avec ResearchKit et le développement d’une simple app iPhone. »


 
Extension du ResearchKit Framework
Les chercheurs et développeurs utilisant le cadre logiciel open source ne cessent d’apporter leur contribution à ResearchKit avec de nouveaux modules, des tâches actives et des enquêtes personnalisées. Le module Active Task permet aux chercheurs de collecter plus de données ciblées pour leur étude en invitant les participants à réaliser des activités qui génèrent des données grâce aux capteurs sophistiqués de l’iPhone. Les premiers modules Active Task comportaient des tâches qui mesuraient desactivités motrices, la condition physique, les capacités cognitives et la voix. 


En six mois seulement, plus de 50 chercheurs ont créé des tâches actives en soutien de nouvelles méthodes de recherche, y compris des tâches étudiant l’audiométrie tonale pour les pertes auditives ; la possibilité de mesurer le temps de réaction entre l’impulsion d’un stimulus donné et la réaction connue ; un test de marche chronométré ; un test préliminaire pour évaluer la vitesse de traitement de l’information et de la mémoire de travail, et le jeu mathématique La Tour de Hanoï souvent utilisé dans les études sur les capacités cognitives. D’autres contributions à ResearchKit incluent la prise en charge de l’iPad, la prise de photos et la possibilité d’ajouter des diagrammes à barres et à secteurs pour obtenir des tableaux de bord plus détaillés. 


 
Pour en savoir plus sur ResearchKit et les études existantes, rendez-vous sur la page www.apple.com/befr/researchkit. Pour savoir comment accéder au cadre open source, rendez-vous sur la page www.researchkit.org. Des études ResearchKit sont disponibles en Allemagne, en Autriche, en Chine, aux États-Unis, à Hong Kong, au Royaume-Uni et en Suisse.


Apple a révolutionné la technologie personnelle en lançant le Macintosh en 1984. Aujourd’hui, Apple est l’entreprise la plus innovante au monde avec l’iPhone, l’iPad, le Mac et l’Apple Watch Les trois plates-formes logicielles d’Apple — iOS, OS X et watchOS — offrent des expériences fluides sur tous les appareils Apple et permettent aux utilisateurs de bénéficier de services de pointe, tels que l’App Store, Apple Music, Apple Pay et iCloud. Les 100 000 employés d’Apple ont à cœur de créer les meilleurs produits au monde, et de laisser derrière eux un monde meilleur.

Commenter cet article