Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Defthunder
Publié dans : #Actu Jeux vidéos

Pour Halloween, les afficionados du jeu Pokémon GO pour mobiles vont recevoir des cadeaux de Niantic Labs, Inc. et de The Pokémon Company International. Du 26 octobre au 1er novembre, les Dresseurs jouant à Pokémon GO auront plus de chances d’attraper certains Pokémon effrayants, tels que Soporifik, Fantominus, Ectoplasma, Nosferalto, Spectrum, Hypnomade et Nosferapti. Et, comme Halloween n’est pas complet sans bonbons, les Dresseurs pourront gagner plus de bonbons Pokémon lors de cet événement tout en explorant leur environnement.


Selon Tatsuo Nomura, chef de produit principal à Niantic, Inc « Cet été a été incroyable ! Voir tant de personnes se promener dans leur quartier et attraper des Pokémon... Nous aimerions les remercier à notre façon en donnant à tous les Dresseurs l’opportunité d’attraper plus de Pokémon et de gagner encore plus de bonbons pour Halloween. »


Pendant cette période, chaque Pokémon attrapé vaudra six bonbons, soit le double de la quantité habituelle. Le Professeur offrira également le double de bonbons pour chaque Pokémon transféré. Enfin, les Copains Pokémon donneront droit à quatre bonbons au lieu d’un. Les bonbons Pokémon permettent aux Dresseurs de faire évoluer ou de renforcer leurs Pokémon. Les joueurs auront donc à cœur de marcher et d’attraper tous les Pokémon possibles afin de faire le plein de bonbons lors de cet événement spécial. 


« Le succès phénoménal de Pokémon GO pour la célébration des 20 ans de la marque continue pour Halloween avec le tout premier événement dans le jeu, » a précisé J.C. Smith, Directeur Principal du Marketing Grand Public, The Pokémon Company International. « Nous nous attendons à voir de nombreux costumes sur le thème de Pokémon pendant cette année anniversaire, et maintenant les Dresseurs peuvent ajouter Pokémon GO à leur promenade d’Halloween et recevoir des bonbons virtuels tout en remplissant leur Pokédex de Pokémon effrayants. »

Commenter cet article